Le Mausolée de Gengis Khan

C’est d’Ordos que nous allons partir à la découverte du Mausolée de Gengis Khan, (nom qu’on prononce ici : "Tjingis Xan"), dont le corps repose quelque part, ailleurs, dans la grande steppe, près du mont Burqan Qaldun

Mais, d’après la légende, lors d’une de ses campagnes, Gengis Khan, venu en terre Ordos, avait laissé tomber son fouet à terre. Quand un soldat a voulu le ramasser, il a dit que c’était délibéré et qu’il voulait reposer là pour l’éternité.

Du coup, c’est l’endroit qui a été choisi pour élever, en 1954, son cénotaphe : 8 yourtes, devenues trois magnifiques palais, où les Mongols peuvent venir se recueillir et prier.

La flamme qui brûle ici n’a jamais été éteinte depuis 800 ans, mais le lieu de culte a dû parfois déménager. Lors de la deuxième guerre mondiale, par exemple, pour échapper aux Japonais, ou pendant la révolution culturelle. Saccagé avant d’être restauré en 1979, il renferme des reliques qui font l'objet d'un culte entretenu par la tribu des Darhat.

L'arrivée au Mausolée

L’arrivée est spectaculaire. Le soleil ardent épingle êtres, objets et monuments sur un ciel d’un bleu resplendissant, presque insoutenable. Un portique à trois arches, en marbre blanc, ouvre l’entrée d’un lieu qu’on sent solennel dès les premiers pas.

Tout est fait pour montrer la grandeur et la majesté des lieux, à commencer par l’immensité du site, créé dans un espace vierge.

Dès que nous avons franchi l’entrée, au loin, tout au fond, se dresse le palais d’éternité du conquérant.

Ce sont 12 volées d’escaliers en marbre blanc, de 9 marches chacune, bordées d’une haie de pins toujours verts et séparées par de longues plates-formes, qui y conduisent.

photo de l'arche en marbre blanc du mausolée de Gengis Khan : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine photo du  mausolée de Gengis Khan en forme d'aigle aux ailes éployées : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine

Une entrée majestueuse pour le Mausolée de Gengis Khan

9 marches, d’abord, jusqu’à une première esplanade où se dresse une statue monumentale de Gengis Khan, en bronze, puis les 99 suivantes, symbolisant les 99 cieux de la religion primitive : autant de chiffres et de nombres porte-bonheur dans la cosmogonie mongole.

Le lieu n’est que symboles : la statue de 500 kg mesure 6,6 mètres, soit les 66 ans qu’a vécus Gengis Khan.

Les marches sont tellement bien agencées que d’en bas, on a l’impression de les voir toutes, en suivant, sans solution de continuité, alors que, d’en haut, on n’en voit que la surface plane, comme s’il n’y avait sous ses yeux qu’une pente douce…

photo de l'Aobao du mausolée de Genghis Khan : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine.(page 1) photo de Gengis Khan : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine.(page 1)

Un Aobao sacré veille sur la statue

Portrait de GenghisKhan

On salue donc l’empereur au passage, fièrement monté sur son cheval dont l’antérieur droit est levé. Cela nous rappelle qu’il est mort des suites de blessures d’un combat (pour être mort lors de la bataille, il aurait fallu que les 2 jambes avant soient dressées, et les 4 posées sur le socle auraient, honte suprême, annoncé son trépas dans son lit…)

Nous arrivons sur l’esplanade principale. Face à nous, précédés de mats totémiques et de porte-encens, se dressent les trois palais en forme d’aigle aux ailes éployées.

photo d'un détail des toits : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine photo du sommet de l'Aobao et ses katas : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine.(page 1)

Détail des toits

Le sommet de l'Aobao

et ses katas

Eclairés par les explications d’une guide officielle, nous en entreprenons la visite. (voir la page 2 du "Mausolée" qui y est consacrée)

photo d'Ornements des portes, katas sacrés : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine photo de Notre jolie guide : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine

Une jolie guide nous explique les symboles du mausolée

Le tertre circulaire et les jardins

Nous sortons des palais, un peu sonnés par tant de splendeur.

De l’esplanade, nous partons vers l’ouest voir un tertre circulaire en marbre blanc, aussi beau que celui du Temple du Ciel à Pékin.

Puisque nous parlions de symboles, ils sont là, aussi. L’enceinte extérieure qui permet d’y accéder, carrée, représente la terre, et le tertre, rond, le ciel. Il est lui-même composé de 3 terrasses superposées en marbre blanc : la Terre, le monde des mortels et le Ciel.

Au dernier niveau, sur une estrade centrale, un autel accueille prières et sacrifices. Il est prolongé, vers le sud, par un pavillon doré où brûle, ici aussi, une flamme éternelle. Trois coffres-autels dorés forment des oratoires où s’élèvent les fumées d’encens. Sur les coussins de prière posés devant, les pèlerins se prosternent et prient.

photo du mausolee de genghis Khan vu du tertre circulaire : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine photo du tertre circulaire de Gengis Khan : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine

Le mausolee de gengis Khan

Palais et lieux de prière se succèdent

L’impression est intense sous ce ciel d’un bleu profond. Devant nous, les coupoles du palais resplendissent.

Quel point de vue pour comprendre les symboles de leur ornementation ! le bleu, en forme de pique renversée, comme que les avant-toits recourbés représente le nuage de Bon augure, dédié au dieu du ciel primordial, Tengri, sur le fond, ocre, la terre de Mongolie.

Quant aux murs blancs, ils sont le lait nourricier, le bonheur et la richesse…

photo du tertre au travers d'un brûle-encens : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine photo des coupoles royales : photos de voyages de Michel et Marie-France du mausolée de Genghis Khan en Mongolie intérieure en Chine

Le tertre circulaire et les palais, vus des jardins

En redescendant, nous longeons, à gauche, un jardin de recueillement et de prière où une allée de 12 petits stupas conduit à un Aobao central (Ovoo), entouré de katas blancs et bleus, aux couleurs de Tengri, le « grand ciel éternel ».

Les pèlerins en font avec dévotion les trois tours de prière, déposent une offrande avant de continuer leur périple.

Il nous reste à continuer au milieu de la verdure omniprésente et à acheter, après les murs rouges aux tuiles jaunes de l’enceinte sacrée, quelques cartes postales et souvenirs aux boutiques soigneusement rangées près des parkings.