Chaussures de running, les critères sur lesquels baser votre choix

Courir peut être une vraie partie de plaisir quand vous portez les chaussures de running idéales. Les marques redoublent d’efforts pour proposer aux experts de la course à pied comme aux profanes, des chaussures qui se veulent confortables et pratiques. Oui, mais quand le marché vous propose une large gamme d’offres dites de qualité, on peut vite se perdre et ne plus savoir quelle paire choisir. La solution ? Faire son choix en tenant compte de quelques critères.

Privilégiez le confort

Que ce soit pour faire un marathon, un trail ou des entraînements, vous ne pourrez être performant que si vous êtes à l’aise dans vos baskets. Avant d’acheter des chaussures de running, vérifiez bien si elles sont confortables. Vous devriez vous en rendre compte dès que vous les chausserez et les essaierez. Vos pieds doivent être stables en les enfilant et vous devrez sentir également qu’ils s’adaptent bien aux chaussures. Si vous ressentez une gêne, même infime, enlevez les et essayez une autre paire. Étant donné que vous allez courir avec ces chaussures, la moindre gêne pourrait s’amplifier à chaque foulée que vous allez effectuer. Privilégiez la paire de chaussures dans laquelle vos pieds pourront adhérer facilement. Vous pouvez également la choisir suivant votre morphologie. En effet, une chaussure qui convient à un coureur ne conviendra pas forcément à une autre et vice versa. Plus légère ou plus lourde, avec plus d’amortis ou non, le choix va également dépendre de l’utilisation que vous en ferez.

Des chaussures adaptées à votre foulée et au terrain

De manière générale, il existe trois types de foulées. Si vous voulez savoir dans quelle catégorie vous vous placez, prenez vos vieilles chaussures et regardez à quel niveau des semelles il y a le plus d’usure. Vous faites partie des 50 % de coureurs qui ont une foulée universelle si les usures sont concentrées sur une bonne partie des avant-pieds de vos semelles. Vous appartenez aux 10 % des coureurs qui ont une foulée supinatrice si les usures sont axées sur les côtés extérieurs des avant-pieds des semelles. Vous figurez parmi les 40 % des coureurs qui ont une foulée pronatrice si les usures de vos semelles sont plus présentes sur les parties intérieures des avant-pieds. En fonction de votre catégorie, vous pouvez plus facilement opter pour la paire qui offre la technologie adaptée à votre type de foulée. Outre cela, vous devez également prendre en compte le type de terrain sur lequel vous avez l’habitude de courir. Il faut savoir que courir sur le bitume agresse fortement les muscles. Pour y remédier, vous pouvez opter pour des chaussures de running qui disposent d’un amorti assez important. L’inverse est plus adapté si vous courez sur des chemins de terre.

Selon l’usage que vous en ferez

Si vous êtes un habitué des compétitions, des chaussures de running à la fois confortables et légères sont recommandées. Une paire de chaussures qui offre à la fois du dynamisme et de la stabilité vous permettra d’accélérer votre rythme efficacement. Afin d’éviter tout risque de blessure, opter pour des chaussures disposant d’un bon amorti est conseillé. Si vous préférez porter vos chaussures d’entrainement lors de vos compétitions, les chaussures mixtes sont les plus indiquées. À la fois légères et souples, elles disposent également d’un amorti assez important. Ce type de chaussures vous permet de maintenir un dynamisme constant même en compétition. Si vous effectuez généralement des sprints, la légèreté et le dynamisme de vos chaussures sont à privilégier. À ce moment, vous devez faire un compromis sur l’amorti.